Site professionnel spécialisé en Oncologie

La surveillance par tomographie par émission de positons au 18 fluoro-déoxy-glucose couplé au scanner (PET-TDM), et plus largement par imagerie, dans le mélanome de stade III est controversée, mais l’efficacité des thérapies actuelles dans le mélanome stade IV relance grandement son intérêt.

 

Résumé

Dans le mélanome stade III opéré, la surveillance par PET-TDM est moins spécifique avec une tendance à une meilleure sensibilité que le scanner cérébral et thoraco-
abdomino-pelvien avec injection de produit de contraste (TDM CTAP) pour la détection de métastases à distance au prix d’un nombre plus élevé d’incidentalomes détectés. Certaines études observationnelles rétrospectives ont tenté de montrer que la détection précoce de métastases améliore la survie, mais sont entachées de biais. En réalité, à ce jour, ni la PET-TDM, ni le TDM CTAP n’ont prospectivement prouvé de bénéfice en termes de survie globale dans la surveillance du mélanome stade III opéré. Cependant, l’efficacité des traitements actuels du mélanome stade IV relance l’intérêt de la PET-TDM puisque désormais, en cas de rechute oligométastatique, la chirurgie n’est plus la seule option. Une étude prospective est en cours pour déterminer si la PET-TDM est coût-efficace dans la surveillance du mélanome stade III opéré.  

 

Abstract 

Follow-up of operated stage III melanoma: interest of positron emission tomography with 18 fluoro-deoxy-glucose coupled to the scanner

Follow-up of resected stage III melanoma with fluorine-18 fluoro-
2-deoxyglucose positron emission tomography coupled with computed tomography (TEP/CT) seems less specific and more sensible than with computed tomography scan to detect distant recurrences but at the cost of more incidental findings. Some observational retrospective studies tried to tie an association between early detection of recurrences and overall survival supposedly because of a higher probability of access to surgical treatment but each of them either displayed confusion and selection bias or failed to demonstrate it. So far, no imaging surveillance has demonstrated a benefit on overall survival in resected stage III melanoma. With the new therapeutic landscape of immunotherapies and combined BRAF-inhibitor and MEK-inhibitor, surgery does not represent anymore the sole option for metastatic recurrences of melanoma and thus, there is a renewed growth in interest of TEP/CT to supposedly detect earlier recurrences to start systemic treatments. Therefore, a cost-efficacy prospective study of TEP/CT surveillance in resected stage III melanoma is ongoing.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Onko +.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles