Revue pluridisciplinaire en oncologie
  • Les adénocarcinomes de l’intestin grêle : des tumeurs rares, mais en augmentation

  • Les anti-cancéreux disponibles en pratique courante : nouveautés 2019, en France

  • La neutropénie fébrile : quelle prise en charge en onco-hématologie ?

  • Intelligence artificielle : un tournant pour la radiothérapie ?

À la une

La douleur est un symptôme fréquent du cancer et de ses traitements. Les effets indésirables des antalgiques peuvent limiter l’observance

Résumé Les tumeurs neuroendocrines (TNE) représentent un ensemble de tumeurs très hétérogènes tant au niveau morphologique, clinique, et pronostique, caractérisées par

La prise en charge d’un cancer oligométastatique pose toujours la question de la stratégie à adopter, purement palliative, ou agressive

L’administration des immunothérapies est associée à des effets indésirables pouvant affecter potentiellement tous les organes, correspondant à des équivalents de

En première ligne de cancer de l’ovaire, mieux vaut mal recombiner ! Enfin un anti-MEK efficace dans les cancers

Existe-t-il un intérêt à développer l’approche thérapeutique des cannabinoïdes ?

Résumé Les adénocarcinomes de l’intestin grêle (AIG) sont des tumeurs rares même si leur incidence tend à augmenter ces dernières décennies.

La recherche en oncologie aboutit régulièrement à l’élaboration de nouveaux traitements anti-cancéreux. Avec la prise en charge au quotidien des

La prise en charge d’un cancer oligométastatique pose toujours la question de la stratégie à adopter, purement palliative, ou agressive

Un bon cru de l’ESMO cette année, surtout en gynécologie avec la présentation en session présidentielle de deux études majeures

Les lymphomes cutanés sont un ensemble très hétérogène dont la prise en charge nécessite une expertise anatomoclinique dans un centre

La question de la gestion des traitements systémiques est fréquente en pratique clinique dès lors qu’une indication de radiothérapie est

Comptes rendus des congrès

Le congrès 2019, accueilli les 26 et 27 septembre à Lille, a rassemblé les acteurs français, mais également belges, de la cancérologie des patients âgés atteints de cancer. Pour cette

Introduction   Épidémiologie Le cancer colorectal est l’un des cancers les plus fréquents et plus de 40 % des patients sont âgés de plus de 75 ans en France (1). L’âge élevé est un facteur

L’essentiel en un clin d’œil Les soins de support ont un intérêt à être intégrés précocement et ne devraient pas être un tabou. • En effet, au-delà du gain en qualité de

Le pémigatinib, inhibiteur sélectif de FGFR1, 2 et 3, permet un taux de réponse de 35 % et un taux de contrôle de la maladie de 82 % chez des patients

LA REVUE

Revue pluridisciplinaire de référence en oncologie, Onko+ propose chaque mois l’actualité scientifique de la profession. 

Nos autres spécialités