Revue pluridisciplinaire en oncologie

Petit cru cette année 2019 à l’ASCO. Est-ce, comme en œnologie, l’effet des caprices météorologiques ou un phénomène de fond plus important avec la concurrence de l’ESMO, mais aussi de l’AACR et des multiples sous-congrès de l’ASCO (GI, uro, etc…).
Comme d’habitude, quelques actualités en immunothérapie, mais qui sont moins nombreuses, avec d’abord la confirmation du bénéfice en survie du durvalumab en entretien pour les cancers du poumons localement avancés et traités par radiochimiothérapie. Et surtout en ORL, la démonstration du bénéfice en première ligne du pembrolizumab, même si la population cible reste à définir. Dans les cancers de l’œsophage, un bénéfice pour les carcinomes épidermoïdes et en cas d’expression de PD-L1. Attendons dans ces deux localisations, ORL et œsophage, une AMM et surtout un remboursement. Une démonstration importante qui manquait en sénologie avec, enfin, un bénéfice prouvé en survie globale d’un anti-CDK4/6 en première ligne. La concurrence se bouscule dans les cancers de prostate métastatiques hormonosensibles avec l’enzalutamide et l’apalutamide aux côtés du docétaxel et de l’abiratérone. Bonne lecture et rendez-vous à l’automne pour l’ESMO qui, espérons-le, par contraste sera plein de saveurs.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Onko +.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles