Chimiothérapie néo-adjuvante dans l’adénocarcinome gastrique : vers une intensification ?

La chimiothérapie péri-opératoire a permis de faire un progrès net dans la guérison des adénocarcinomes de l’estomac. L’intensification de la chimiothérapie avec la triple association 5-fluorouracile + oxaliplatine + docétaxel pourrait permettre d’obtenir encore une amélioration de la survie des patients opérés. Cependant, ce traitement doit être réservé aux patients aptes à le recevoir. À l’avenir, la connaissance de la biologie tumorale pourra peut-être permettre d’adapter le traitement individuellement.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Onko +.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles