Cancer de prostate localisé – Radiothérapie stéréotaxique

Les données de l’étude internationale randomisée PACE, menée dans 38 centres, montrent que le traitement par radiothérapie stéréotaxique appliquée au corps entier (SBRT) obtient le même profil d’innocuité que le traitement par radiothérapie conventionnelle chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate de risque faible ou intermédiaire. La SBRT permet de délivrer de très hautes doses de rayonnements administrés par voie externe au cours d’un nombre limité de séances de traitement, contrairement à la radiothérapie conventionnelle qui nécessite une durée de traitement beaucoup plus longue. Au cours de l’étude, le traitement par SBRT a été dispensé en cinq séances, tandis que la radiothérapie conventionnelle en a nécessité 20 à 39. L’essai a révélé que, malgré la haute dose délivrée à la prostate, l’utilisation de la SBRT et de la radiothérapie conventionnelle ont entraîné des taux comparables de toxicité aiguë d’ordre gastro-intestinal et génito-urinaire. Ces résultats ont été présentés au cours de l’ASCO GU 2019.

MC d’après le communiqué d’Accuray du 22 février 2019.