« L’avenir, c’est d’adapter les nouvelles thérapies ciblées à la biologie moléculaire des tumeurs. »

Les cancers du sein de type luminal RH+

« La grosse révolution est l’arrivée des inhibiteurs de CDK4/6 dès la première ligne métastatique avec une augmentation de la survie globale des patientes. »

 

En situation localisée

Il n’y a pas eu énormément de progrès dans les 10 dernières années.

 

L’hormonothérapie adjuvante

Les stratégies d’hormonothérapie adjuvante se sont un peu affinées et le standard, qui était le tamoxifène pour tout le monde, a évolué avec l’arrivée des inhibiteurs d’aromatase, l’augmentation de la durée du traitement par hormono-
thérapie, des switchs d’hormono-
thérapies, les analogues de la LH-RH pour les femmes non ménopausées. Mais finalement, sur l’hormonothérapie adjuvante, peu de progrès ont été faits. 

 

La chimiothérapie adjuvante

La tendance qui s’est dessinée est la désescalade de la chimiothérapie pour les cancers de type luminal A (peu proliférants, très hormonosensibles, tumeurs peu agressives biologiquement). Ces cancers ne font plus poser d’indication de chimiothérapie adjuvante, car c’est l’hormonothérapie qui fonctionne le mieux dans cette situation (pour diminuer le risque de rechute). Cela permet de limiter la toxicité des traitements pour des femmes qui sont à faible risque de rechute (via des tests multigéniques pronostiques) et pour lesquelles le bénéfice de la chimiothérapie est très modéré. 

Il n’y a que peu de modifications des standards de chimiothérapie, qui restent à base d’anthracycline et de taxanes pour la très grande majorité des patientes.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Onko +.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles