Site professionnel spécialisé en Oncologie

Onco-gynécologie – Inhibiteurs de PARP : classe thérapeutique émergente la plus efficace jamais vue en cancer de l’ovaire

La session orale de l’ESMO 2017 a été marquée dans les cancers de l’ovaire par la fin d’une controverse initiée il y a de longues années concernant le rôle de l’intensité de dose de la chimiothérapie standard et s’est terminée en apothéose avec la première étape de développement de la classe thérapeutique émergente la plus efficace jamais vue en cancer de l’ovaire représentée par les inhibiteurs de PARP.

Rôle de l’administration hebdomadaire dose-dense du paclitaxel (Taxol®) : l’essai ICON8

L’étude à retenir : Clamp AR, McNeish I, Dean A et al. ICON 8: A GCIG Phase III randomised trial evaluating weekly dose-dense chemotherapy integration in first-line Epithelial Ovarian/ Fallopian Tube/ Primary Peritoneal Carcinoma (EOC) treatment: Results of Primary Progression- Free Survival (PFS) analysis. 2017 ESMO 2017 ; abstract 929O_PR.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Onko +.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles