Site professionnel spécialisé en Oncologie

Onco-dermatologie : « Immunothérapie par anti-PD-1 : un standard validé dans la prise en charge du mélanome métastatique »

Résumé
L’immunothérapie par anti-PD-1 est maintenant un standard validé dans la prise en charge du mélanome métastatique avec une efficacité qui semble persister à l’arrêt du traitement. L’année 2017 aura également vu la confirmation de l’intérêt des stratégies adjuvantes chez des patients à haut risque d’évolution métastatique. L’immunothérapie a été également évaluée dans des situations jugées difficiles, comme les métastases cérébrales, pour lesquelles on retrouve des résultats très prometteurs de l’association ipilimab + nivolumab. Vers un nouveau standard ?

Abstract: Immunotherapy in dermatological cancers
Immunotherapy with anti-PD-1 has shown consistent efficacy in patients with advanced melanoma and represents now a standard of care able to induce long term response even after treatment withdrawl. Anti-PD-1 as adjuvant therapy is now a focus of attention, offer increased potential to prevent metastatic disease after resection. In patients with brain metastasis, ipilimumab and nivolumab demonstrates meaningful efficacy and could become a new treatment option.

Immunothérapie par anti-PD-1

L’immunothérapie par anti-PD-1 (nivolumab [Opdivo®] ou pembrolizumab [Keytruda®]) est maintenant un standard établi dans la prise en charge du mélanome métastatique, quel que soit le statut BRAF de la tumeur. La durée du traitement reste un enjeu majeur, avec peu d’études qui permettent de répondre à cette question.

Survie à long terme

L’actualisation des données de survie à long terme des patients traités par pembrolizumab de l’étude de phase III KEYNOTE-006 a été présentée lors de l’ASCO 2017 (1) et constitue une piste de réflexion.

Cette étude a comparé trois cohortes de patients (n = 834) avec une randomisation 1:1:1 avec pembrolizumab 10 mg/kg toutes les 2 semaines pendant 24 mois, pembrolizumab 10 mg/kg toutes les 3 semaines pendant 24 mois et ipilimumab 3 mg/kg toutes les 3 semaines pour quatre cycles au total, avec un suivi médian de 33,9 mois.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Onko +.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles