Les résistances aux traitements anticancéreux : les inhibiteurs de kinase en cancérologie

Résumé

Depuis la découverte des oncogènes et des gènes suppresseurs de tumeurs, les voies de l’oncogenèse impliquent très largement des anomalies acquises au niveau de la signalisation cellulaire, touchant notamment la régulation de l’activation enzymatique de protéines kinases contrôlant la prolifération cellulaire, la division, l’apoptose ou encore l’angiogenèse. Les inhibiteurs de kinases sont de petites molécules lipophiles capables de traverser la membrane cytoplasmique pour inhiber la phosphorylation de kinases membranaires ou cytoplasmiques. Il en découle une inactivation des voies de signalisation en aval. De par l’implication des kinases dans de nombreuses pathologies, dont les cancers, cette famille d’enzymes est devenue l’une des plus importantes cibles pharmacologiques au cours des dernières décennies. Certaines anomalies moléculaires, touchant les gènes codant les kinases, ont été reliées à l’oncogenèse et ont permis de proposer des stratégies thérapeutiques fondées sur l’utilisation d’inhibiteurs de kinases couplée à un diagnostic moléculaire mettant en évidence l’altération ciblée. À ce jour, des investissements considérables en matière de recherche et développement ont été et sont encore consacrés aux inhibiteurs de kinases en oncologie. En une vingtaine d’années, plus de 50 inhibiteurs de kinase ont été approuvés pour usage thérapeutique dont la grande majorité en cancérologie.

 

Abstract

Kinase inhibitors in oncology

Since the discovery of oncogenes and tumor supressor genes, tumor oncogenesis has been clearly related to cell signaling abnormalities disturbing the activity of protein kinases involved in the regulation of cell proliferation, division, apoptosis and angiogenesis. Kinase inhibitors are small lipophilic molecules capable of entering the cells by diffusion through the cell membrane, inhibiting the phosphorylation of membrane or cytoplasmic kinases and consequently inactivating the downstream signaling pathways. Because kinases are implicated in many pathologies including cancers, the kinases enzyme family has become one of the main important pharmacological target of the last decades. Molecular genetic defects has been linked to oncogenesis and thérapeutic strategies has been proposed, based on the use of kinase inhibitors combined to molecular diagnostic aiming at identifying the targeted molecular alteration. Today, huge research and development investments has been and are made within the field of kinase inhibitors. During, the two last decades, more than 50 kinase inhibitors has been approved, mainly in oncology.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Onko +.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles