Site professionnel spécialisé en Oncologie

  • Après les résultats de deux essais thérapeutiques en adjuvant dans le mélanome rapportés lors de l’ESMO 2017, on assiste à l’arrivée par la grande porte de l’immunothérapie dans le mélanome en situation néoadjuvante.
  • Actualisation des données de survie sans rechute des patients traités dans un essai adjuvant par dabrafénib + tramétinib présentant un mélanome muté BRAF de stade III réséqué avec une analyse de biomarqueurs.
  • Actualisation des données de survie globale à 4 ans de l’association nivolumab + ipilimumab dans le cadre de l’étude de phase III Check Mate 067.
  • Combinaison pembrolizumab + SD-101, agoniste des TLR9, en traitement de rattrapage après échec du pembrolizumab.
  • Quant aux associations thérapie ciblée et immunothérapie, les résultats de l’étude Keynote-022 ont été rapportés.

1 – Mélanome en situation néoadjuvante : arrivée par la grande porte de l’immunothérapie

L’étude OPACIN-neo pose la question du schéma d’association ipilimumab (IPI) et nivolumab (NIVO) le plus adapté en situation néoadjuvante chez des patients porteurs de mélanome de stade III. Des publications récentes ont montré qu’une monothérapie en néoadjuvant par anti-PD-1 chez ces patients était moins toxique, mais insuffisante, avec des taux de réponse faibles (30-35 %) avec un risque de progression sous traitement rendant la chirurgie impossible.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Onko +.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles