Site professionnel spécialisé en Oncologie

CPNPC : nouvelles données en première ligne de traitement

D’après l’étude de phase III CheckMate-9LA, la combinaison des deux immunothérapies nivolumab et ipilimumab, associée à deux cycles de chimiothérapie a démontré sa supériorité à la chimiothérapie seule (quatre cycles). La combinaison associée à la chimiothérapie a permis une réduction du risque de décès de 31 % par rapport à la chimiothérapie seule. Par ailleurs, l’OS médiane était de 15,6 mois versus 10,9 mois pour la chimiothérapie seule, avec un suivi minimum d’un an. Le taux de PFS à un an était de 33 versus 18 % pour la chimiothérapie seule et le taux de réponse global était de 38 versus 25 %. Le bénéfice clinique a été observé indépendamment de l’expression de PD-L1 ou du sous-type histologique de la tumeur. Le profil de tolérance de nivolumab + ipilimumab associés à deux cycles de chimiothérapie était cohérent avec les profils connus pour les immunothérapies et la chimiothérapie.

Par ailleurs, avec un suivi de 3 ans, un bénéfice en survie globale a été observé chez les patients dont l’expression tumorale de PD-L1 était supérieure ou égale à 1% dans l’étude CheckMate-227 actualisée. La réduction du risque de décès était de 21 % pour les patients traités par nivolumab + ipilimumab par rapport à la chimiothérapie et 33 % des patients étaient toujours en vie après 3 ans, versus 22 % des patients traités par chimiothérapie. Avec une durée de réponse plus de 3 fois plus longue qu’avec la chimiothérapie, ces données de suivi à 3 ans confirment le bénéfice clinique durable apporté par la combinaison nivolumab + ipilimumab. Le profil de tolérance de nivolumab + ipilimumab reste en accord avec les précédents rapports.

MC d’après le communiqué de BMS du 13 mai 2020.