Cancers : pas de sur-risque ni de surmortalité liés au COVID-19

Une étude  menée par l’Institut Curie révèle que le Covid-19 n’est pas plus fréquent chez les patients atteints de cancer que dans la population générale. De plus, l’infection au SARS-CoV-2 n’est pas un facteur d’aggravation et ne provoque pas de surmortalité chez ces patients. En cours de soumission, mais accessibles en ligne, ces travaux menés sur près de 200 patients soulignent que la surveillance et la prise en charge du Covid-19 chez ces patients est une priorité, mais ne doit pas mettre au second plan la prise en charge du cancer.

MC d’après le communiqué de l’Institut Curie du 26 mai 2020.