Congrès ASCO – juin 2011

En oncologie médicale, les molécules ciblées souvent associées à la chimiothérapie cytotoxique augmentent, de façon significative et cliniquement intéressante, l’efficacité des traitements. Les progrès en termes de survie sans progression, mais aussi de survie, sont tangibles dans le cancer su sein, le cancer du rein et le mélanome, pour ne citer que ces exemples. L’efficacité de ces thérapies se manifeste à différents stades, précoce et métastatique, y compris lorsqu’il existe des métastases cérébrales, qui sont plus souvent incluses dans les essais ou ont leurs propres essais dédiés. Ce phénomène n’est pas général, mais il s’affirme. Il peut en partie s’expliquer par l’augmentation de la longévité des patients qui peut être permissive pour l’apparition de métastases cérébrales dont l’incidence et la prévalence augmentent. Les thérapeutes s’attachent autant à la qualité de vie qu’à l’efficacité en terme de réduction tumorale et survie, et les critères d’évaluation au cours des essais comprennent régulièrement des critères de qualité de vie. Les tumeurs neurologiques des maladies neuroonco-génétiques peuvent être inclues dans les essais, y compris les essais précoces. Sur le plan pharmacologique, quelques points mériteraient d’être approfondis, notamment la pharmacocinétique et la relation doseconcentration-effet, les interactions avec le système immunitaire au niveau du système nerveux, qu’il s’agisse de molécules inhibitrices (le nom de la molécule se termine par le suffixe ”nib”) de taille modérée ou petite ou d’anticorps monoclonaux humanisés de grande taille (le nom de la molécule se termine par le suffixe “umab”) (1, 2). La toxicité des ces molécules pourrait être mieux étudiée, notamment selon la comorbidité (3). Enfin, avec le passage du temps, on voit apparaître la véritable mesure des progrès par les études de cohortes faites dans la population générale et non plus dans des échantillons sélectionnés pour les essais thérapeutiques. Ces considérations générales en oncologie médicale s’appliquent à la neuro-oncologie…

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Onko +.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles